9 mois dedans, 9 mois dehors…bilan jeune maman !

Aujourd’hui, c’est un petit article humeurs pour commencer la semaine…

J’avais envie de partager mon bilan des 9 mois avec bébé enfin 18 mois si on compte les 9 mois de fiesta dans mon bidon !

Le temps qui court

Comme toutes les mamans, je confirme que les premiers mois d’un bébé passent très vite, trop vite ! Il y a un peu plus d’une semaine mon coeur de maman a vécu un véritable chamboulement lorsque j’ai posé Gabriel sur la table à langer et que j’ai vu non plus un petit bébé mais un petit garcon ! Séquence émotions assurée !!! la catastrophe !!!

Ma grossesse s’est très bien passée malgré une petite frayeur au 7ème mois…si bien que monsieur baby ne voulait pas sortir ! J+4 et une césarienne plus tard, le voici le voilà en parfaite santé ! Une petite bouille qui tenait dans un bras et qui avait juste besoin qu’on le réconforte et de beaucoup d’amour après son voyage in utero.

J’avais beaucoup de préjugés sur la grossesse ! Il est vrai que ce n’est pas évident d’accepter l’idée qu’un petit Être va partager son corps, faire en sorte que tout se passe bien, bien manger, se reposer…mais en fin de compte je ne me suis jamais sentie aussi bien de ma vie ! Pour une fois, depuis longtemps, je me centrai sur moi-même (enfin nous-mêmes) et les priorités basiques de la vie…qu’est ce que ça fait du bien ! Ce bien-être, cette plénitude, l’envie de ne plus me prendre la tête avec quoique ce soit, qui que ce soit est toujours présent aujourd’hui même si bien entendu les contrariétés de jeune maman sont présentes. Comme je l’ai dit dans un précédent article…un vrai sens à ma vie !

Pour toutes ces raisons, je trouve que les 9 mois à l’intérieur préparent déjà bien à la future vie de maman ! y compris les réveils nocturnes !

Le plus fabuleux…les petits coups de pieds, sa main qui cherchait la mienne quand je la posais sur mon ventre, ses petites galipettes quand je chantait une chanson qu’il aimait…un vrai bonheur, une véritable force car une grand foi en l’avenir !

Pas à pas

Au tout début, je ne savais pas comment le prendre à tel point je le trouvais petit. Ses petites mains, ses petits pieds et les premiers bains…il paraissait tellement fragile ! Aujourd’hui il bouge tellement que je m’inquiète de bien le tenir pour ne pas qu’il s’échappe ou qu’il se jette en arrière…un véritable petit guerrier ! quant au bain, la baignoire s’est transformée en piscine à débordement !

J’étais persuadée que tout s’apprenait mais pas du tout ! c’est inné…écouter son bébé et faire ce qu’on peut avec beaucoup d’amour…Parfois c’est plus simple et d’autres fois plus compliqué voire très compliqué ! mais ces moments sont rares par rapport aux moments de bonheur, je me dis toujours que c’est un passage, une phase et que ça passera forcément.

Les trois premiers mois, l’allaitement a été la plus grosse source de « stress » parce que même si on nous distribue des flyer vantant les mérites de l’allaitement et qu’on nous convie aux réunions de préparation à l’accouchement pendant lesquelles on nous affirme qu’allaiter c’est très facile, la réalité est moins joyeuse ! Exception : si on a une montée de lait extraordinaire, un bébé qui boit tout de suite aux seins, pas de césarienne qui complique un peu les choses, pas de fatigue (un peu compliqué après un accouchement), pas de stress…et une super confiance en soi…là, c’est bingo ! Quoiqu’il en soit cette expérience a été la plus désarmante car je me suis sentie seule avec l’énorme responsabilité de nourrir mon enfant mais elle a été aussi une période magique, un lien si fort !

Avec le temps une routine s’installe et on reprend notre rythme de vie. J’ai ressenti un soulagement à partir de 4 mois et demi lorsqu’il a commencé à faire ses nuits ! Dormir plus de 5 heures d’affilé, yes ! Puis à partir de 6 mois, une révélation car il devient de plus en plus autonome et s’exprime.

Quant aux 9 mois un vrai chamboulement, mon bébé est un petit garçon. Il mange comme un grand avec ses petites dents, babille et prononce des sons, commence à imiter, joue tout seul, marche à quatre pattes, tient sur ses deux petites jambes…j’adore le voir croquer la vie !

C’est bizarre cette période des 9 mois, comme si on m’avait pris quelque chose et en même temps je suis comblée d’amour. Cela fait maintenant plus de 18 mois que ce petit homme est entré dans ma vie et c’est comme si je le connaissais depuis toujours…

Et vous, mamans, vous avez ressenti la même chose aux 9 mois de vos loulous ?

Je vous embrasse…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *